Tout savoir sur les impôts liés à la location de biens immobiliers en Israël

Les taxes liées à la location de biens immobiliers en Israël peuvent être déroutantes, il est donc important d’en comprendre les tenants et aboutissants avant de conclure un contrat de location. Ce blog couvrira les bases des taxes liées à la location de biens immobiliers en Israël et comment les calculer correctement.

Les différentes taxes qui peuvent être applicables lors de la location de biens immobiliers en Israël

Tout d’abord, commençons par comprendre les différentes taxes qui peuvent être applicables lors de la location de biens immobiliers en Israël. Les taxes les plus courantes liées à la location de biens immobiliers en Israël sont la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et la taxe municipale sur la propriété (MPT).

En parallèle : Trouver votre maison avec l'agence immobilière à Chambéry

La TVA

La TVA est une taxe de 17% qui s’applique à la plupart des biens et services en Israël. Elle est également applicable lors de la location de biens immobiliers en Israël. Le locataire doit payer le montant de la TVA en plus du loyer. Plus de détail sur https://natco-consulting.com/fiscalite-israelienne/impots-location-saisonniere-vs-longue-duree-en-israel/ .

La MPT

La MPT est une taxe locale qui est payée par le propriétaire. Elle est calculée en pourcentage du revenu locatif annuel et est imposée par la municipalité locale. Le taux de la TPM varie selon la municipalité et peut aller de 2,5 % à 6 %. Le propriétaire est responsable du calcul du montant de la TPM et de sa remise à la municipalité locale.

Cela peut vous intéresser : Comment avoir accès à un mini-prêt instantané sans justificatif ?

Les autres taxes

En plus des taxes mentionnées ci-dessus, il peut y avoir d’autres taxes applicables lors de la location de biens immobiliers en Israël. Il s’agit notamment de la taxe de résidence, qui est exigée aux locataires qui ne sont pas des résidents permanents d’Israël. Cette taxe est calculée en pourcentage du loyer payé par le locataire et est imposée par la municipalité locale.

Une autre taxe qui peut être applicable lors de la location d’un bien immobilier en Israël est la Land Appreciation Tax. Cette taxe est imposée aux propriétaires qui possèdent des biens dont la valeur a augmenté en raison de l’inflation. Le taux d’imposition est déterminé par la municipalité locale et est basé sur l’augmentation de la valeur de la propriété depuis la dernière évaluation fiscale.

Enfin, le gouvernement israélien prélève également une taxe sur les revenus locatifs. Cette taxe est un taux fixe de 30% du revenu locatif et est payée par le propriétaire.

Comment calculer l’impôt lié à la location de biens immobiliers en Israël ?

Maintenant que nous avons abordé les bases des taxes liées à la location de biens immobiliers en Israël, voyons comment les calculer correctement. La première étape consiste à calculer le loyer total des locaux. 

Pour ce faire, il faut multiplier le nombre de mois du contrat de location par le loyer mensuel. Une fois que vous avez le loyer total, vous pouvez alors calculer le montant de la TVA, de la MPT, de la taxe de résidence et de l’impôt sur la plus-value foncière qui sont dus.