Ce qu’il faut savoir sur le viager

Le viager est une forme de vente immobilière qui offre une alternative intéressante pour les propriétaires qui souhaitent vendre leur bien tout en garantissant un revenu régulier pour le reste de leur vie. 

En échange d’un paiement initial appelé bouquet, le vendeur cède son bien à un acheteur appelé crédirentier qui s’engage à lui verser une rente viagère jusqu’à son décès. Quels sont les différents types de viager et leurs avantages ?

A lire également : Quelles sont les 5 phases de la vente attaque ?

Les différents types de viager

Comme renseignée dans la definition du viager, il existe deux types de viager : le viager occupé et le viager libre. Le viager occupé est le plus courant et le plus avantageux pour le vendeur, car il lui permet de continuer à vivre dans le bien vendu tout en recevant une rente viagère. Le viager libre, quant à lui, permet à l’acheteur de prendre possession du bien immédiatement après la vente. 

Le bouquet 

Le bouquet est le montant que l’acheteur verse au vendeur au moment de la vente. Il représente généralement entre 20 et 30% de la valeur du bien et est négociable entre les parties. Plus le bouquet est important, plus la rente viagère sera faible.

A lire également : Une renégociation de prêt immobilier réussie à Nantes

La rente viagère

La rente viagère est le paiement régulier que l’acheteur doit verser au vendeur jusqu’à son décès. Son montant est fixé en fonction de plusieurs critères tels que l’âge et l’état de santé du vendeur, la valeur du bien et le montant du bouquet. Elle peut être indexée sur l’inflation ou non.

La valeur du bien 

La valeur du bien est un élément clé du viager. Elle doit être estimée par un professionnel afin de déterminer le montant du bouquet et de la rente viagère. Plus la valeur du bien est élevée, plus le bouquet et la rente viagère seront importants.

Les avantages du viager pour le vendeur

Le viager lui permet de disposer d’un capital tout en continuant à vivre dans son bien. Il peut aussi bénéficier d’une rente viagère régulière pour compléter ses revenus. Enfin, le viager permet de se prémunir contre les aléas de la vie (maladie, chômage, etc.) en garantissant un revenu fixe jusqu’à son décès.

Les avantages du viager pour l’acheteur

Le viager permet à l’acheteur d’acquérir un bien immobilier à un prix inférieur à sa valeur réelle. Le montant du bouquet et de la rente viagère sont négociables et peuvent être inférieurs à la valeur du bien. En outre, l’acheteur peut bénéficier d’une fiscalité avantageuse, notamment en matière d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et de droits de succession.

Les risques du viager

Le viager comporte également des risques pour les deux parties. Pour le vendeur, le risque principal est que la rente viagère ne suffise pas à couvrir ses besoins financiers, surtout en cas de longévité exceptionnelle. Pour l’acheteur, le risque est que le vendeur vive plus longtemps que prévu, ce qui allongerait la durée de versement de la rente viagère.